Programme

congres
Les médecines et thérapeutiques complémentaires et traditionnelles font partie du paysage médical de nombreux pays et sont aujourd'hui acceptées parfois en milieu hospitalier.
Nos Entretiens sont la seule structure internationale et indépendante organisée pour promouvoir les travaux scientifiques récents et rigoureux les concernant, permettant ainsi le dialogue avec l'ensemble des communautés scientifiques et médicales.

Vendredi 5 novembre 2010

En marge du congrès nous vous rappelons la Réunion du GIRI à l'AUDITORIUM RAINIER III, Boulevard LOUIS II, le vendredi 5 novembre de 09h00 à 18h00


Samedi 6 novembre 2010

  • 9h00 : Allocution de SAS la Princesse Antoinette de Monaco
  • 9h15 : Docteur RenĂ©-Philippe Halm, SecrĂ©taire GĂ©nĂ©ral
    “Loin de la pseudo et la para-science, les médecines et thérapeutiques complémentaires et traditionnelles sont maintenant capables d’établir un dialogue avec l’ensemble des communautés scientifiques et médicales...”
  • 9h45 : Professeur Luc Montagnier, PrĂ©sident de la Fondation Mondiale de Recherche et PrĂ©vention du SIDA
    “Les éléments d’une médecine nouvelle. Prévention, traitements, vieillissement”
    Abstract :
    Malgré - ou à cause - de l’allongement de notre espérance de vie, nous sommes de plus en plus nombreux à souffrir de maladies chroniques : maladies neurologiques telles que la maladie d’Alzheimer, la maladie de Parkinson, la sclérose en plaques ; maladies articulaires telles que la polyarthrite rhumatoïde, cancers, diabète ; maladies cardio-vasculaires. Leurs atteintes sont plus ou moins précoces et malgré tous les efforts de la recherche médicale, elles sont généralement incurables car elles entraînent des lésions irréversibles.
    Leurs causes sont multiples : 1) facteurs de prédisposition génétique, mais aussi 2) facteurs environnementaux tels que pollution atmosphérique, chimique, alimentaire; 3) style de vie et 4) facteurs infectieux, bactéries et virus. S’il n’est pas possible d’agir sur les facteurs génétiques et qu’il n’est possible d’agir sur l’environnement que par des actions collectives, nous pouvons cependant agir au niveau individuel sur nos comportements, notre mode de nutrition et sur les agents infectieux.
    Notre objectif est de mettre au point des tests permettant de déterminer les facteurs de risque d’évolution de personnes en bonne santé, ou dans une phase précoce d’une maladie chronique, vers des phases incurables. Ceci afin de les prévenir d’instituer de nouvelles démarches thérapeutiques.
  • 10h45 : Pause cafĂ©
  • 11h15 : Docteur Richard Blostin, ComitĂ© Scientifique des Entretiens de Monaco
    “Différences conceptuelles entre médecine conventionnelle et non conventionnelle. L’importance de les connaître pour communiquer.”
  • 12H00 : Docteur Srini V Kaveri, Directeur INSERM-U2872
    "Mécanismes cellulaires et moléculaires soulignant les effets immunomodulateurs des soins en phytothérapie : l’exemple du Viscum album"
  • 12H45 : Pause repas
  • 14h30 : RECHERCHE CLINIQUE ET EXPERIMENTALE EN HOMEOPATHIE
    • Docteur Jean-Lionel Bagot, Centre de radiothĂ©rapie de la Robertsau, Strasbourg
      “Expériences hospitalières : aspects pratiques de l’utilisation de l’homéopathie dans les soins de support en cancérologie”
      Abstract :
      A partir de l’expérience clinique tant libérale qu’hospitalière, nous proposons de présenter les principales indications de l’homéopathie en cancérologie en s’appuyant sur des vignettes cliniques. Nous aborderons d’abord l’intérêt de l’homéopathie dans la prise en charge des effets secondaires de la chimiothérapie, l’hormonothérapie, la radiothérapie et les thérapeutiques ciblées pour nous intéresser ensuite à la prise en charge globale du patient atteint de cancer.
    • Docteur Marie-France Bordet, Directeur de Recherche, Laboratoires Boiron
      “Intérêt de la thérapeutique homéopathique chez les patients traités par Interféron”
      Abstract :
      Le service d’hépato-gastro-entérologie de l’Hôtel-Dieu à Lyon est un centre de référence pour la prise en charge des patients porteurs d’une hépatite C.
      En attendant les résultats d’essais cliniques menés avec des nouveaux médicaments (antiprotéases et antitransférases) une bithérapie composée d’Interféron et Ribavirine est proposée aux patients. Elle entraine généralement de nombreux effets indésirables dont la fréquence et l’intensité dépendent surtout de la sensibilité individuelle de chaque individu. Une consultation est assurée depuis 11 ans par des médecins homéopathes qui prescrivent à ces patients sous bithérapie des traitements homéopathiques adjuvants. Leur objectif est de diminuer les effets indésirables de la bithérapie, d’améliorer la qualité de vie du patient, de faciliter l’observance et par conséquent de favoriser les conditions optimales pour l’éradication virale, marqueur de guérison. Dans un même temps la thérapeutique homéopathique permet aussi la prise en charge de pathologies annexes ou concomitantes sans risque de toxicité hépatique.

    • Madame Karine Danno, Responsable de projets de recherche, Laboratoires Boiron
      “Etude pharmacolo épidémiologiquede l’impact de santé publique de l’homéopathie” Abstract :
      Première étude nationale de grande ampleur concernant 825 médecins généralistes participants, 8559 patients, inclus dans une étude transversale et 3 études de cohorte, avec un suivi pendant 1 an et qui concernent :
      • les infections des voies aĂ©riennes supĂ©rieures,
      • les troubles du sommeil / anxiĂ©tĂ© / dĂ©pression,
      • les douleurs musculo-squelettiques.
      Cette étude a été menée chez 3 groupes de médecins: des homéopathes stricts, des médecins à pratique mixte et des allopathes stricts.
      Ces premiers résultats permettent de décrire de façon précise les caractéristiques des médecins homéopathes, d'analyser les caractéristiques des patients, leur attitudes par rapport à la maladie, aux soins, aux médecins et leur qualité de vie.
      Sont analysées également, les prescriptions des médecins pour chacun des trois groupes de pathologies retenues, en particulier les répartitions entre médicaments allopathiques et homéopathiques, et les plus prescrits parmi ces derniers.


    • Docteur Anne-Laure Fayard, Pharmacien Responsable de Projets de Recherche, Laboratoires Boiron
      “Étude observationnelle sur la prise en charge de la poussée dentaire en France”
      Abstract :
      Une étude observationnelle multicentrique, longitudinale et prospective a été réalisée, auprès de pédiatres libéraux français, sur la prise en charge de la poussée dentaire.
      Cette étude portait sur les enfants âgés de 3 à 24 mois, présentant une poussée dentaire lors de la consultation pédiatrique, et suivis pendant 7 jours. Au total, 186 pédiatres, répartis sur l’ensemble du territoire français, ont participé à cette étude et ont inclus 617 enfants. Un cahier d’observation rempli par le médecin et un questionnaire rempli par les parents permettaient de décrire l’évolution des symptômes liés à la poussée dentaire en fonction de la prise en charge thérapeutique.
      Dans cette étude, 425 enfants (71%) ont reçu une prescription CAMILIA, médicament homéopathique associant Chamomilla vulgaris 9 CH, Phytolacca decandra 5 CH et Rheum officinale 5 CH et indiqué dans les troubles attribués à la dentition.
      D’après les résultats d’efficacité, la prise en charge homéopathique a permis une amélioration rapide des symptômes, avec une efficacité similaire aux thérapies conventionnelles. Cette étude montre qu’un médicament homéopathique est inscrit dans l’arsenal thérapeutique des pédiatres français et prescrit dans leur pratique quotidienne.


    • Docteur FrĂ©dĂ©ric RĂ©rolle, Homéopathe Sans Frontière France, Docteur StĂ©phane Vincent, Pharmaciens Responsables de Projets de Recherche, Laboratoires Boiron
      “Étude sur la limitation des effets indésirables de la quinine par l’apport concomitant d’un médicament homéopathique China rubra 7CH dans la prise en charge du paludisme chez la femme enceinte à Cotonou -Bénin”
      Abstract :
      Objectif : la prise en charge des crises de paludisme par la quinine est source d'effets indésirables, ces derniers pouvant nuire à la bonne observance du traitement.
      Nous avons réalisé, en collaboration avec Homéopathes sans Frontières, une étude au Centre Médical Saint Jean Baptiste à Cotonou (Bénin) afin d'évaluer l'intérêt d'un médicament homéopathique China rubra 7 CH pour limiter des effets indésirables de la quinine utilisée dans la prise en charge du paludisme chez la femme enceinte.
      Méthode : de juin à décembre 2007, une étude prospective, ouverte, comparative, observant la survenue ou non d'effets indésirables et les modifications des paramètres biologiques a été mise en place. Elle a porté sur 211 patientes dont 105 patientes recevaient le traitement par quinine et par China rubra 7 CH (groupe "homéopathie" H) et 106 patientes recevaient le traitement par quinine mais sans adjonction de China rubra 7 CH (groupe "témoin" T).
      Conclusion : cette étude montre l'intérêt du médicament China rubra 7 CH, pour limiter des effets indésirables de la quinine utilisée dans la prise en charge du paludisme chez la femme


  • 16h30 : Pause cafĂ©
  • RECHERCHES ET EXPERIMENTIONS CLINIQUES EN PHYTOTHERAPIE
  • 17h00 : Docteur Martin Schnelle, Groupe Weleda
    “L’utilisation du Viscum album en cancérologie. Utilisation, différents types de composants. Principaux résultats en recherche clinique sur l’homme et l’animal.
  • 17h45 : Docteur Claude Faivre, Responsable Scientifique d’un Laboratoire de PhytothĂ©rapie
    “La notion de Totum synergique.: pour être correctement utilisée en phytothérapie, tous les composants d’une plante sont nécessaires pour ne pas modifier ou perdre l’activité thérapeutique.”
  • 20H00 : Cocktail offert par le gouvernement Princier monĂ©gasque

Dimanche 7 novembre 2010

  • RECHERCHES ET EXPERIMENTIONS CLINIQUES EN MEDECINE TRADITIONNELLE CHINOISE
  • 9h00 : Docteur Pascale Imbert, Pharmacien
    “Médecine traditionnelle chinoise : une médecine ancestrale; des concepts actuels
    Abstract :
    La Médecine Traditionnelle Chinoise est une des plus vieilles médecines du monde. C’est une médecine, à la fois, préventive et curative. Quand on la découvre, ses principes d’un autre temps, d’une autre civilisation - comme par exemple, la théorie du Yin et du Yang, celle des Cinq Éléments ou encore l’existence du Qi - interpellent notre curiosité. Son appréhension du corps humain, de la santé, de la relation entre l’homme et son environnement est à nulle autre pareille et fondamentalement différente de celle de la médecine conventionnelle. Les médecins chinois voient l’organisme d’une manière holistique au sein duquel un simple déséquilibre entre des forces opposées engendre la maladie. C’est pour cette raison qu’il est parfois difficile aux Occidentaux de faire abstraction de leurs propres connaissances médicales pour s’intéresser à cette pratique où la perception du corps est étrangère à la nôtre. Cependant les esprits les plus curieux et les plus ouverts qui font cette démarche sont rapidement récompensés car ils découvrent alors un « art de guérir » d’une richesse et d’une modernité incroyables. Beaucoup de pays à travers le monde ont désormais compris l’intérêt d’intégrer la Médecine Traditionnelle Chinoise dans leur arsenal médical et nombreux sont les Médecins, Docteurs, Professeurs ou scientifiques qui cherchent à la promouvoir par le biais de travaux scientifiques entérinés.

  • 9h30 : Professeur Weiguo Hu, Organisateur de la partie MTC du congrès, WFAS ( World Federation of Acupuncture-Moxibustion Societies )
    “Le système médical multiplex évaluatif chinois au cours d’un processus de globalisation
    Abstract :
    Au cours des derniers millénaires, grâce à ses nombreuses ressources pluriculturelles, la Chine a construit un système médical pluraliste lors du processus de modernisation. Dans les 60 dernières années, la médecine traditionnelle chinoise a bénéficié d’un statut légal dans la Constitution, équivalent à celui de la médecine occidentale. La Chine a promu un nouveau système d’enseignement de la médecine ainsi qu’un système d’enregistrement des médecins. Dans le même temps, elle a tenu compte de la diversité des médecines traditionnelles en Chine (incluant la médecine chinoise et les médecines ethniques), y compris dans les études cliniques, où elles sont largement représentées. Dans le processus actuel de globalisation, la médecine chinoise est largement répandue dans le monde. Elle commence à être étudiée et mise en pratique dans le système médical occidental. Avec certains médecins occidentaux, la médecine traditionnelle chinoise commence à confirmer son utilisation grandissante en recherche clinique. De même des recherches sont menées sur ses fondements scientifiques ainsi que sur son approche unique.

  • 10h00 : Professeur Yuexian Zheng, Directeur du Centre d’AccrĂ©ditation des mĂ©decins de MTC, DĂ©partement administratif de la MTC, PR Chine
    “Double formation et contrôle continu des docteurs en médecine traditionnelles chinoise. Organisation du système de santé en Chine.»
    Abstract :
    En Chine, la médecine traditionnelle chinoise et la médecine occidentale ont le même statut légal. Durant les 60 dernières années, le gouvernement chinois a mis en place un système moderne d’enseignement de la médecine chinoise pour les docteurs pratiquant les deux médecines et a créé, dans chaque ville, des hôpitaux de médecine traditionnelle ainsi que des services, lui étant dédiés, dans la plupart des centres hospitaliers de médecine occidentale. Depuis le 1er mai 1999, le système national d’enregistrement des médecins chinois (incluant médecine chinoise, médecine tibétaine, médecine mongole, médecine uygure, etc.…) leur demande de passer des tests et de travailler dans des services médicaux afin d’obtenir leur diplôme.
    Nous parlerons de l’organisation du système de santé en Chine ainsi que de la double formation et du contrôle continu des médecins chinois.


  • 10h30 : Dr. Sven Schröder, Zentrum für Traditionelle Chinesische Medizin GmbH "L'acupuncture induit une régénération neuronale lors de neuropathies périphériques"
    “Médecine traditionnelle chinoise et tumeurs malignes.”
    Abstract :
    Peripheral Neuropathy (PN) is a common feature of many systemic diseases including genetic, toxic, metabolic, infectious, inflammatory, ischemic and paraneoplastic. Often the aetiology of PN is not detected, so the actual cause of the disease cannot be targeted. But even with diabetes mellitus as the known cause, disease will progress in spite of optimal anti-diabetic treatment. PN can be also induced by chemotherapy, with some substance in more than 90% of the cases, but most patients in cancer therapy have to accept these side effects, because they have no other choice for cure or improvement.
    We conducted a pilot study to evaluate the therapeutic effect of acupuncture on PN as measured by changes in nerve conduction.
    192 patients with PN as diagnosed by nerve conduction studies (NCS) were evaluated over a period of one year.
    Of 47 patients, who met the criteria for PN of undefined etiology in spite of a large diagnostic programm, 21 patients received acupuncture therapy according to classical Chinese Medicine 10 times, once a week, while 26 patients received the best medical care but no specific treatment for PN. Sixteen patients (76%) in the acupuncture group improved symptomatically and objectively as measured by NCS, while only four patients in the control group (15%) did so. Three patients in the acupuncture group (14%) showed no change and two patients an aggravation (10%), whereas in the control group seven showed no change (27%) and 15 an aggravation (58%). In 17 patients a Diabetic Neuropathy was found. Three of these patients received acupuncture therapy and improved in NCS (100%). Of the 14 non specifically treated patients, 3 improved and 11 aggravated in NCS. In 11 Patients PN developed after cancer treatment with chemotherapy. 6 patients with PN after Chemotherapy got acupuncture treatment, 5 patients without any specific treatment after chemotherapy were used as controls. 5 of 6 acupuncture treated patients improved in NCS after treatment, while in the control group 3 patient did not show any difference in NCS, while one patient improved and one showed aggravated NCS results.
    The data suggest that there is a positive effect of acupuncture on PN of different aetiologies, as measured by objective parameters (NCS). Improvement of NCS represent an acupuncture induced regeneration.


  • 11H : Pause cafĂ©
  • 11H30 : Dr.med.Walter Jenni, Médecin-Chef à RehaClinic, Spécialiste en neurologie et Médecine Physique et Rééducation
    “Médecine occidentale-médecine traditionnelle chinoise : l’expérience d’une collaboration fructueuse.”
    Abstract :
    Personne ne songe à pratiquer la médecine complémentaire en général, la Médecine Traditionnelle Chinoise en particulier au détriment de la médecine occidentale dite « académique ». C’est dans la complémentarité des deux médecines que se trouve le bénéfice du patient dans la prise en charge thérapeutique et préventive. Lors de cette conférence, les orateurs parleront du diagnostique et de la thérapie proposés par la Médecine Traditionnelle Chinoise dans le cadre des affections rhumatismales, et ce qui distingue cette dernière de la médecine occidentale. Ils parleront aussi de leur expérience dans la prise en charge collaborative en milieux hospitalier, et mettront en évidence les possibilités et les limites des deux médecines réciproques. Enfin, une revue des essais scientifiques contrôlés de l’acupuncture sera discutée.

  • 12H00 : Professeur Johannes Greten, Heidelberg, Allemagne ; UniversitĂ© de Porto, Portugal
    “Rôle de la théorie médicale chinoise dans la recherche scientifique contemporaine.”
    Abstract :
    La validation des études sur la MTC dépend largement d’un diagnostic chinois correct tel que définit dans le modèle Heidelberg de la MTC. Dans le futur des critères d’une importance cruciale pour la qualité des études vont être de conduire de plus en plus d’études en double aveugle en incluant le diagnostic classique chinois et l’utilisation de mesures objectives comme paramètres essentiels de validation.
    Ceci requiert une compréhension globale du diagnostic chinois en tant que reflet de l’état fonctionnel végétatif, de la terminologie de la MTC ainsi que de la théorie rationnelle accessible. Cet article souligne l’importance d’intégrer la théorie médicale chinoise dans la recherche scientifique actuelle pour la définir plus précisément et pour l’utiliser.
    vegetative functional state
    Fig: The figurines symbolize the functional direction of the phases thus illustrating the importance of the overall functional pattern for the selection of acupoints.

  • 12H30 / 14H30 : Pause repas
  • 14H30 : Dr Geneviève Ziegel, psychiatre homéopathe, présidente du GHEPP ( Groupe homéopathique d.études psycho-pathologiques )
    «L'homéopathie, une ouverture à la recherche: à propos du Roaccutane©Â»
  • OSTEOPATHIE
  • 14h50 : Docteur Jean Pierre Guillaume, Directeur du Collège OstĂ©opathique EuropĂ©en
    «Les corps qui souffrent ont une histoire; La prise en compte de la genèse des altérations de l’état santé dans la clinique ostéopathique. Possibilités et limites de l’Ostéopathie»
    Abstract :
    Les déséquilibres de notre état de santé, les maladies et autres symptômes ont une histoire. Toujours singulière, celle-ci s’inscrit dans notre corps au fil des années : les contraintes et les stress répétés, les chocs physiques et émotionnels y laissent en effet des empreintes susceptibles de générer un jour ou l’autre une pathologie. Mais il est possible de rechercher ces empreintes et d’intervenir pour que chacun puisse retrouver ou conserver un état de santé optimal.
    Cette démarche intègre le temps et l’histoire de vie au concept ostéopathique de globalité ou l’unité du corps révèle un ensemble de volumes en mouvement. Dépassant la vision mécaniste, la recherche des causes cachées nous interroge sur leur système d’influences, les véhicules et les voies qu’elles utilisent pour transporter l’information. L’analyse des résultats cliniques réalisés au cours de milliers de consultations au sein de la clinique du COE montre tout le potentiel de cette nouvelle médecine. La présentation de ces résultats montre qu’il est possible de conserver un esprit critique et une démarche rigoureuse tout en conservant l’essence des concepts et des valeurs humanistes de l’ostéopathie.


  • 15H30
    Table ronde avec l’ensemble des conférenciers et des membres du comité scientifique des Entretiens, du professeur Henri Atlan, membre honoraire du comité consultatif d’éthique médicale, du Docteur Elio Rossi, director of the Homeopathic Clinic, Provincial Hospital of Lucca, Italie, du Docteur Geneviève Ziegel présidente du GEPH, « Groupe d’Etude des Psychiatres homéopathes », de Mr Spiropoulos, Président de la Confédération Française de MTC etc…
    Elaboration d’un dialogue avec les communautés médicales et scientifiques.
    Construction d’une stratégie de communication.

    Cette table ronde est capitale. Après toutes les informations recueillies pendant cette prĂ©sentation des Entretiens, nul ne devrait plus ignorer l’importance de nos mĂ©decines et le rĂ´le qui devrait ĂŞtre le leur dans une sociĂ©tĂ© moderne et dĂ©complexĂ©e. Oui de nombreux travaux scientifiques et mĂ©dicaux rigoureux concernant nos mĂ©decines existent, oui d’éminents chercheurs et universitaires partagent notre sensibilitĂ©. Il y a une évolution sensible vers l'acceptation de l'« Evidence-Based Medicine », médecine fondée sur les faits. De nombreuses précisions sont nécessaires...

HOMÉOPATHIE

Nocivité des téléphones portables,...

Télécharger l'oeuvre scientifique de Madeleine Bastide - Professeur des Universités

Articles choisis

GIRI, due to its nternational structure, organizes workshops yearly throughout the world. The aim of the GIRI is to bring together pharmacologists, biologists, physicians, chemists, physicists and other professionals to communicate, exchange experiences and develop joint research projects; the distinctive feature of the research activities of the group is the study of ultra low dose substances or high dilutions, homeopathy included. Although the mechanism of action of the very diluted solutions of active principles on biological systems is an important concern of the GIRI, the major interest of the Group is directed towards the advancement and understanding of high dilution effects. More than one hundred persons are GIRI members, coming from 20 different countries.

The GIRI was created in Monaco in 1985, sharing the same values as the Monaco Talks, by HSH Princess Antoinette de Monaco, Prof. Madeleine Bastide and Dr René-Philippe Halm.